Livraison gratuite en 48h en colissimo point relais à partir de 35€ d'achat

Recherche

Le marché de l'eau

Le marché de l'eau

Lorsque l’on va au supermarché, et que l’on se dit « Tiens, il faut que j’achète de l’eau ! », on se dirige naturellement vers le rayon eau, et souvent on a l’embarras du choix !!

Entre le type d’eau que l’on souhaite, minérale, pétillante, avec ou sans sodium, prendre en compte le taux de magnésium, de calcium… Puis viens le choix à faire parmi  toutes ces marques (Evian, Badoit, St Yorre, Contrex et compagnie). Après tous ces éléments à prendre en compte, plusieurs choses semblent improbables :

· Acheter de l’eau. L’eau est source naturelle, elle estvitale pour l’être humain, les animaux, les plantes, les arbres… C’est un accès qui devrait être entièrement libre et gratuit, partout, tout le temps. Cela semble donc fou de payer pour sa survie au final !

 

· On vient ensuite, en contemplant toutes les marques des toutes ces bouteilles, à se dire, mais dans le fond, nous payons l’eau ou bien le packaging sur les étiquettes ? Car il faut bien l’avouer, les marques n’hésitent pas à se mettre en 4 pour donner  envie aux consommateurs d’acheter leurs bouteilles, leurs eaux et ses bienfaits, leurs « valeurs », avec des publicités télévisuelles, des designs élaborés, des slogans qui restent dans la tête (« Je bois Vichy, Vichy Célestins, je me sens belle, je me sens bien »… et voilà, je l’aurais en tête pour la journée !).

Tout cela est bien fait pour donner de l’argent à ces grosses entreprises, pas toujours aussi morales qu’elles veulent le faire croire.

 

· Puis, plus on y pense, plus on prend conscience que l’on n’achète pas que de l’eau ni un packaging, on achète aussi et surtout le PLASTIQUE qui entoure cette eau, aussi bonne soit-elle !

Si l’on se met à parler chiffre, d’après le site National Geographic, à travers le monde, prèsd’un million de bouteilles en plastique sont vendues chaque minute ! C’est juste énorme, surtout si l’on pense au fait que tout le monde ne prend pas la peine de les jeter dans une poubelle, que les usines les fabriquant sont très polluantes, que les camions les déchargeant dans chaque magasin sont polluants également… sans parler du mal que le plastique (ou plutôt que les humains jetant ce plastique) fait aux animaux, que ce soit sur terre ou en milieu marin…

 

Photo de David Higgings, National Geographic

 

 La solution écologique

Avec les prises de consciences récentes, les débats sur le changement climatique, l’impact négatif que l’Homme laisse sur la Planète, on décide de faire beaucoup plus attention, et heureusement que cela va dans ce sens.

Même si évidemment tout n’est pas parfait, on le voit un peu partout, l’Homme est prêt à changer ses habitudes, à faire attention dans son quotidien.

 

Depuis quelques temps, l’alternative aux bouteilles d’eau est la gourde. Evidemment, lorsque l’on dit gourde, enlevons-nous de la tête l’image de la gourde en plastique que l’on voyait avant sur les vélos, car le but de ces gourdes plus actuelles et modernes et de réduire la consommation de plastique.

Ces gourdes, alliant pratique et écologie, sont souvent faites en inox (fer + carbone, auxquels on a ajouté du chrome, qui rend l’acier très résistant à l’acide et l’oxydation), il en existe des milliers, avec ou sans coloris, avec des thèmes, des motifs, mais aussi qui gardent la boisson au frais ou au chaud un certain temps…

Aussi pratique à emporter partout, les gourdes peuvent avoir plusieurs tailles de contenance, plusieurs formes, et peuvent même être  personnalisables (avec son prénom dessus, par exemple, ou la photo de son animal).

 

Photo provenant du siteRévèle Ta Terre, qui contribue au bien de l’environnement

https://reveletaterre.fr/

 

ll est rare (personnellement je n’en ai jamais vues) que des gourdes se retrouvent dans un fossé, ou sur une plage, abandonnées par son propriétaire, contrairement aux bouteilles en plastique, malheureusement.

Car même si le plastique est recyclable, dans la nature il ne se détériore qu’au bout de 100 à 1000 ans !!

 

Petit point information sur le plastique

 

Nous utilisons principalement deux types de plastique :

 

1. Le plastique transparent – le Polyéthylène Téréphtalate (PET)

Que nous connaissons sous la forme de bouteilles (eau, soda), de gobelets, films étirables…

Il est recyclable, mais il est déconseillé d’utiliser pendant longtemps une bouteille d’eau, car les bactéries s’y développent rapidement.

Alors, pour éviter d’en acheter encore et encore, optons pour la gourde !

 

2. Le plastique opaque – le Polyéthylène Haute Densité (HDPE) 

Celui-ci se trouve dans les bidons de lessive, les bouteilles de lait, les jouets en plastiques, les flacons de gel douche…

Il est recyclable mais comme tous les plastiques, il ne peut être recyclé à l’infini.

C’est pourquoi il est important que chacun, à son niveau, contribue à la diminution des déchets et adoptes les gestes du tri sélectif.

*Cf article sur le recyclage du plastique https://reveletaterre.fr/blogs/infos/arreter-les-bouteilles-d-eau-en-plastique

 

 

 « Je pense sincèrement que la pollution de la Terre n’est pas aussi grave qu’on le dit… c’est BEAUCOUP plus grave qu’on le dit. »Philippe Geluck.

 

 

Les gourdes sont donc devenues tendance et beaucoup plus vendeur sur le marché, de quoi inquiéter les entreprises d’eau en bouteille, qui redoublent d’effort pour garder une place au chaud dans les ventes.

Désormais, il n’y a pas que les sportifs qui possèdent des gourdes, la plupart des particuliers en possède aussi, allant des enfants, en passant par les étudiants, jusqu’aux personnes plus âgées, qui prennent tout juste à cœur l’écologie, contrairement à ce qu’ils ont connus plus jeunes.

 

Pour anecdote...

 

v Il y a des entreprises qui proposent ces bouteilles réutilisables, souvent personnalisées au logo de leurs boîtes, à leurs employés afin d’éviter l’achat et la consommation d’eau en bouteille.

v Une école a décidé d’équiper toutes les maternelles en gourde inox, car si la gourde en inox est saine et propre, il s’agit là aussi desensibiliser les plus jeunes.

v Tout comme un collège, en Haute-Corse, où le Directeur de l’établissement milite contre la consommation du plastique, à fait une distribution de500 gourdes à ses élèves.

v Il existe des gourdes dites intelligentes, dont une, crée par une start-up genevoise Re-Compagny. Celle-ci, grâce à une technologie installée dans le bouchon, enregistrerait la quantité d’eau bue et comptabiliserait ainsi le nombre de bouteillesnon achetées ! De quoi prendre conscience tous les jours du bienfait des bouteilles réutilisables sur l’environnement !

 

 

Pour finir, je pense que nous sommes tous d’accord pour dire que ce sont nous les Hommes, qui occupons cette belle Planète et que nous devons la respecter notamment pour les bienfaits qu’elles nous apporte (nourriture, eau, oxygène).

Pour cela, réagissons, c’est le moment, faisons un geste pour elle !

 

 

Lisa. C